TOUTE L'ACTUALITÉ

Retrouvez toutes les news d'Hippocrate Transactions sur la cession de cabinets dentaires et médicaux.



Ubérisation des soins dentaires… Ou non!

Ou comment contourner un pot de fer....

publié le 29 Décembre 2017

De retour d’Italie, je vous livre une petite expérience que j’ai vécue, et que je suis certain, d’autres ont également vécue. Au moment de quitter l’hotel pour l’aéroport, j’ai demandé au comptoir le prix du taxi pour rejoindre l’aéroport. On m’a indiqué le montant: 22,50 euros. Me voilà prévenu du montant à ne pas dépasser. De plus j’avais une valise. Le taxi arrive et il y a déjà 3,50 € de prise en charge d’indiqué sur son compteur. Au milieu du trajet, le chauffeur me tends la facture: 22,50 euros! Pas un centime de plus que ce que l’on m’avait dit. Ah oui, j’avais oublié de vous dire. Uber est interdit en Italie. Je pourrais vous narrer le même début de l’histoire avec une fin différente en France, ou dans bien d’autres pays. La fin aurait toujours été là même: le budget annoncé aurait été largement dépassé. Alors vous me direz, quel rapport avec les soins dentaires ? C’est toute l’histoire de l’uberisation des métiers voulu par nos dirigeants. Uber a été interdit en Italie, non pas par une pression des taxis, mais par des jugements confirmés par le conseil d’État. Or, les taxis auraient pu se contenter de cet état de fait, et continuer à fonctionner avec des tarifs tels que ceux qui se pratiquent dans beaucoup de pays. Au lieu de cela, visiblement, Ils se sont organisés, préparés, pour que cette société ne puisse trouver aucun avantage à s’installer en Italie. Au contraire, en France, les taxis subissent les affres de cette concurrence sauvage. Nous avons laissé certains centres dentaires low cost imposer des pratiques que je qualifierais de non déontologiques. Certains tarifs pratiqués sont vraisemblablement au-dessous d’un seuil de rentabilité adapté à la pratique d’un cabinet dentaire. Il est largement temps de retourner la situation, et d’arrêter de se lamenter sur ce que nous avons laissé faire. Je sais que ce discours ne va pas faire plaisir, mais il faut savoir regarder la vérité en face. Notre désunion, et notre individualisme ne sont plus de mises à ce jour. Des solutions existent, il faut avoir le courage de les mettre en place . Il faut cesser de s’attaquer un mur. La meilleure des solutions consiste à le contourner. J’entends déjà les contradicteurs de cet article. Il existe pas deux solutions, mais une seule: se retrousser les manches et agir. Les esprits chagrins continueront à se lamenter et taper sur son mur en béton armé. Ils ne réussiront qu’a s’abimer les mains. Ce qu’en s’unissant que nous sortirons la tête haute de ce conflit. L’Union peut revêtir de nombreux aspects. Il faut avoir de l’imagination et repenser nos schémas habituels.

Demande de rappel